The only free DSP & SSP + Social Shopping network, blockchain powered & GDPR compliant.

5, Secretary's Lane. GX11AA Gibraltar
+16466613141
contact@advertz.io

Advertz.io

Libra : effet marketing ou futur de la Blockchain ?

Après deux ans de spéculations, Facebook a révélé les détails de sa future crypto-monnaie : Libra. Afin de déterminer l’utilité (ou l’inutilité) de Libra, il est utile de démystifier rapidement ce qu’il en est. Après tout, Facebook affirme que Libra « permettra une monnaie mondiale simple et une infrastructure financière qui responsabilise des milliards de personnes ». Mais, en quoi Libra est-elle profondément liée au marketing ? Quels sont les autres acteurs surfant entre Blockchain et publicité ?

Le projet Libra – Calibra

Facebook n’est pas seul à se lancer dans ce projet

Facebook envisage de lancer une crypto-monnaie qui devrait “transformer l’économie mondiale”. La devise, nommée Libra, est développée par Facebook mais la société a l’intention de partager le contrôle avec un consortium d’organisations, y compris des sociétés de capital-risque, des sociétés émettrices de cartes de crédit et d’autres géants de la technologie.

Tous les membres fondateurs dont Visa, Mastercard, Spotify, PayPal, Uber, Lyft et Vodafone ont versé 10 millions de dollars pour faire partie du réseau ce qui est loin du caractère décentralisé propre à la Blockchain. Il est d’ailleurs surprenant de voir que Google, Amazon, Apple ou les banques ne font pas partie du projet.

Un fonctionnement et une feuille de route ambitieux

Lors du lancement, vous pourrez utiliser Libra dans Facebook Messenger et WhatsApp, comme solution de substitution pour le transfert de devises traditionnelles. À terme, Facebook espère que Libra sera acceptée comme moyen de paiement et que d’autres services financiers s’appuieront sur son réseau Blockchain.

Facebook lance également une filiale, Calibra, qui développera des produits et des services basés sur Libra. C’est ainsi que Facebook entend gagner de l’argent grâce à la crypto-monnaie, et cela commencera par le lancement de son portefeuille numérique. Calibra gérera également les intégrations Libra pour les autres services de Facebook.

Libra, une valeur sure ?

Compte tenu des ambitieux objectifs de Facebook, de sa réputation de non-respect de la vie privée, et de la préoccupation des politiques et acteurs bancaires, l’annonce a soulevé de nombreuses questions de la part des régulateurs. Facebook devra répondre aux interrogations avant le lancement de la devise au premier semestre 2020.

Quelle est la face cachée de cette nouvelle crypto-monnaie ?

La volonté de Facebook est évidement de participer aux transactions monétaires voire de s’en accaparer une bonne partie. Mais aussi, Libra permettra à Facebook et ses partenaires d’amasser encore plus de données concernant les utilisateurs, notamment un historique des paiements effectués qu’ils pourront croiser avec les données utilisateurs dont ils disposent déjà. En effet, en plus de savoir ce qu’aime et quelle publicité regarde l’utilisateur, Facebook va désormais pouvoir connaitre les achats réalisés. Cette nouvelle fonctionnalité avantage une nouvelle fois le géant américain au détriment de l’ensemble de ses utilisateurs qui ne seront toujours pas récompensés pour l’exploitation et le partage de leurs données personnelles.

Advertz, la publicité qui rapporte

Advertz est une plateforme publicitaire combinant affichage digital à un réseau de social shopping, où les marques, les sites web et l’audience peuvent partager du contenu ou des campagnes. Les annonceurs y trouvent leur compte en performance et qualité des campagnes. Les sites web récupèrent plus de marge. Les membres sont récompensés pour leur engagement et peuvent aussi donner publiquement leur avis sur les offres.

Pour les données, Advertz fonctionne de manière réellement décentralisée en utilisant la technologie Blockchain pour authentifier le trafic Web et récompenser les membres utilisateurs. On passe alors d’une logique de volume ou de prix basée sur le nombre de transactions à une logique plus qualitative qui augmente l’efficacité du taux de conversion, l’engagement et la confiance. Cela ouvre donc la porte à une économie circulaire car la publicité devient plus accessible, moins intrusive et n’est plus un fardeau pour l’internaute.

Un système de récompense innovant

Le principe est simple : lors de l’inscription un portefeuille virtuel (wallet) est automatiquement créé. A chaque fois que l’utilisateur like, il gagne un point, à chaque commentaire deux points, et s’il partage il gagne autant de points que de likes qu’il aura eu. Les membres peuvent donc devenir des influenceurs et des ambassadeurs des marques qu’ils apprécient.

Par ailleurs, leurs points accumulés se convertissent automatiquement en monnaie virtuelle (AAT – Advertz Attention Token), qui est créditée sur leur portefeuille de crypto-monnaie. Ces points peuvent être soit gardés le temps qu’ils prennent de la valeur, soit être convertis en avantages ou offres exclusives auprès des marques partenaires. Ce système fonctionne donc comme une carte de fidélité classique. Et à terme a pour objectif d’être étendu aux sites e-commerce partenaires, comme bon de réduction à y utiliser.

Un réseau display avec authentification du trafic

Sur le réseau Display (annonces que l’on voit sur les sites), les blogueurs et les sites web peuvent monétiser leur contenu en affichant des publicités des marques mais aussi d’autres sites faisant partie du réseau Advertz. En affichant la publicité des autres, les sites peuvent ainsi autofinancer leur propre promotion, chose impossible ailleurs. Les sites web y reçoivent aussi une marge beaucoup plus importante que sur les réseaux publicitaires classiques. La technologie Blockchain décentralisée y permet une validation du trafic par son pair (sa communauté), alors qu’ailleurs les visites proviennent pour moitié (51%) de l’activité de robots. En conséquence, les annonceurs maîtrisent donc plus clairement la portée réelle de leurs campagnes, tout en payant le juste prix.

Un social shopping intuitif

Le social shopping est une nouvelle forme du commerce en ligne, fonctionnant sur le mode du bouche à oreille : telle personne va recommander une offre qui lui plaît, et en parler aux autres membres du réseau ayant les mêmes affinités. Le social shopping reproduit le comportement d’achat que le consommateur aurait eu dans la vie classique : en ne recommandant que les offres qu’il juge pertinentes, et les sites e-commerce en qui avoir confiance.

Les offres sont mises en avant dans différents univers de produits et services. Avec différentes options d’achat : classique, groupé, et à terme aux enchères. Ainsi que la possibilité de faire des échanges entre produits et ou services (un produit pouvant s’échanger contre un service et réciproquement).

Les meilleures offres sont mises en avant par le vote des membres, sans que le commerçant n’ait à payer davantage de publicité. Les marques moins connues peuvent ainsi être promues par le vote du public. Grâce au social shopping d’Advertz, les marques touchent ainsi plus d’audience et les membres sont rémunérés pour leurs interactions dans la communauté.

Autres applications Blockchain

La technologie phare de ces dernières années est bien la Blockchain. Certains la décrivent comme une avancée aussi importante que l’était Internet à la fin du XXe siècle. De nombreux projets voient le jour, proposant des services révolutionnant l’ensemble du monde digital.

Brave : le navigateur rapide et sécurisé

Brave est un navigateur web open source qui a pour objectif de protéger la vie privée de celui qui l’utilise par divers moyens tels que le blocage de pisteurs ou bien en préférant les pages sécurisées (HTTPS).

Plus les utilisateurs regardent les publicités, plus ils gagnent des jetons : les BAT (Basic Attention Tokens). A terme, ces jetons pourront permettre d’accéder à du contenu exclusif et à de véritables cadeaux comme des coupons pour des restaurants ou des hôtels. Cependant, il sera aussi possible de les convertir en argent.

Thrive : la plateforme publicitaire avantageuse

Thrive développe un marché basé sur la Blockchain pour acheter et vendre de la publicité à des prix très avantageux. Les utilisateurs sont payés pour le partage de données et pour examiner la qualité de chaque site web dans l’écosystème. Avec Thrive, ils reprennent le contrôle d’Internet.

En utilisant un système méritocratique basé sur une communauté qui récompense les éditeurs et les consommateurs du monde entier, Thrive prétend être un acteur du marché de la publicité décentralisée. Ils utilisent la Blockchain pour créer une plate-forme sûre et enrichissante sur laquelle les utilisateurs peuvent acheter et vendre des espaces publicitaires, tout en récompensant les consommateurs et les relecteurs qui contribuent au bon fonctionnement du système.

 

Post a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.